Accueil > Vivre et célébrer > Rassemblement du renouveau charismatique de Lille-Arras-Cambrai

Vivre et célébrer

Rassemblement du renouveau charismatique de Lille-Arras-Cambrai

Publié le 02/06/2015

Accueil

Je me réjouis de votre présence nombreuse ce matin en cette Eglise Saint Pierre-Saint Paul et au nom de Mgr Laurent Ulrich, archevêque de Lille, je souhaite à chacun la bienvenue. Que l’Esprit de Pentecôte nous dispose à écouter la Parole de Dieu. Qu’il nous fortifie dans notre identité de fils et de filles de Dieu, vivants de la vie nouvelle dans le Christ. Qu’il nous donne de rendre grâce au Père pour les dons qu’il nous fait.

Associons à notre prière tous nos proches, les membres de nos communautés chrétiennes, les fidèles de nos trois diocèses de Lille, Arras et Cambrai qui viennent de vivre ensemble un synode provincial sur l’avenir des paroisses. Associons aussi à notre prière tous les habitants de notre région, les croyants d’autres confessions et ceux qui ne confessent aucune foi. C’est à tous, dans la diversité, que l’Evangile est destiné : Tous les peuples battaient des mains ! Acclamez Dieu par vos cris de joie !

 

Homélie

Elle est touchante cette scène de rencontre entre Jésus et celui qu’on appelle d’ordinaire le jeune homme riche, en tout cas, un homme qui depuis sa jeunesse observe les commandements. Elle est touchante à cause du regard d’amour que lui porte Jésus. Touchante aussi en raison de la conclusion malheureuse de celui qui s’en va tout triste « car il avait de grands biens ». Il n’a pas franchi de le pas de les vendre, de partager avec les pauvres de façon à suivre Jésus. C’était bien parti pourtant : un homme de bonne volonté, vertueux qui s’adresse à Jésus en l’appelant bon maître. Certes, il y a eu un petit malentendu car Jésus lui rétorque que nul n’est bon sinon Dieu seul. Et puis à y regarder de près, la demande de cet homme comprenait un vice de forme. Il cherchait à avoir la vie éternelle en héritage. Il cherchait à la posséder… comme si la vie éternelle était une récompense reçue en échange d’un parcours sans faute. La vie éternelle ne peut pas s’acquérir. On peut la garder comme son bien propre. N’est-elle pas dans l’accueil du don de Dieu ? Dans la disponibilité permanente à recevoir la vie du Père à l’image de Jésus le Fils, lui qui ne possède rien en propre, mais vit de la vie de Dieu. La vie éternelle, n’est pas au fond la vie dans l’Esprit, la vie de Dieu qui nous libère de l’enfermement du péché, de la peur de perdre, de manquer, de mourir. Car, si nous y réfléchissons bien, la vie selon la chair n’est-elle pas mue par ce besoin de nous en sortir à tout prix, fût-ce au mépris des autres et de Dieu ? On comprend dès lors l’appel de Ben Sirac le Sage à se convertir et à renoncer à nos péchés. Il explique clairement le lien entre la prière et le changement de vie ; entre la relation entretenue avec Dieu et la pratique de la justice. L’amour de Dieu répandu dans nos cœurs, c’est l’Esprit qui déjà nous fait vivre de la vie de Dieu, de la vie éternelle. Ainsi, la louange est vraiment l’acte des vivants, de ceux qui sont vivants de la vie de Dieu et rendent grâce à celui qui est la source du don éternel.

Dans la lettre à l’église de Laodicée dans le livre de l’apocalypse, l’ange de Dieu alerte : « Tu dis : » je suis riche, je me suis enrichi, je ne manque de rien. Et tu ne sais pas que tu es malheureux, pitoyable, pauvre, aveugle et nu ! Alors je te donne un conseil : « Viens acheter chez moi de l’or purifié au feu, des vêtements pour couvrir la nudité et un remède pour voir clair » (Ap 3,17-18). J’aime ce passage où l’ange châtie les chrétiens assoupis, les ayant-droits de l’Eglise, et les invite à se replonger dans l’eau du baptême et dans le feu du témoignage qui peut aller jusqu’à l’épreuve. C’est là qu’ils vont profondément communier au Christ dans sa mort pour ressusciter avec lui. C’est là qu’ils vont mesurer qu’une vie qui cesse de s’ouvrir au don de Dieu s’étiole inexorablement. « Alors sois fervent et convertis-toi » dis l’ange comme en écho à Ben Sirac et à bien d’autres. C’est toujours le même mouvement : se tourner vers Dieu, lui faire de la place en nous et réorienter sa vie et ses priorités, s’ajuster à Dieu, faire sa volonté et décider en ce sens.

Le récit du jeune homme riche est bien plus qu’une histoire. C’est notre histoire à chacun. Quelle place faisons-nous à Dieu ? Comment sommes-nous capables de nous laisser recréer par l’Esprit qui fait toutes choses nouvelles ? Comment nous mettons-nous à l’école de Jésus pour découvrir avec lui la puissance de l’amour du Père qui bouleverse l’ordre établi et donne déjà le goût de la vie éternelle ? Pauvre, il l’a été lui-même allant jusqu’à se dépouiller totalement jusqu’à l’offrande de sa vie sur la croix.  Pauvre, il l’a été dans sa remise confiante entre les mains du Père et dans le partage de son corps et de son sang. Voilà pourquoi Dieu l’a ressuscité. Et c’est bien cela qui nous sauve. Jésus est fils de Dieu. Il manifeste la puissance de la miséricorde de Dieu. Voilà nous pouvons proclamer avec lui la béatitude « Heureux les pauvres, le Royaume de Dieu est à eux. » Nous comprenons dès lors qu’il est bien difficile à ceux qui possèdent des richesses d’entrer dans le Royaume de Dieu !

Ne considérons jamais notre vie spirituelle comme un acquis, un bien qu’on pourrait capitaliser. Laissons-nous surprendre par l’Esprit. Revenons sans cesse au Christ. Suivons-le de plus près et nous nous laisserons peu à peu renouveler, transformer pour lui ressembler. Nous laisserons l’Esprit nous reformer tout entier à son image. Nous vivrons pleinement la grâce du baptême qui fait de nous des fils dans le Fils, des vivants de la vie éternelle. Et s’il nous est parfois douloureux d’abandonner des positions confortables, n’ayons pas peur. La vie dans l’Esprit est paix et joie. Elle nous libère de la lourdeur de vies préoccupées par la défense de leurs intérêts. Dans l’Esprit, nous avons le cœur léger et pouvons chanter la louange de Dieu, acclamer Dieu par nos cris de joie. Amen. Alléluia.

Père Bruno CAZIN

 

texte à télécharger

 


Tags: Homélie  
0 commentaires sur Rassemblement du renouveau charismatique de Lille-Arras-Cambrai

Laisser un commentaire


Les commentaires sont désactivés pour cet article
Vidéo Cathocité